Réflexions urbaines

Réflexions urbaines

Le verre matériau transparent par essence, symbole d’Architecture contemporaine,  devient miroir pour habiller les immenses façades urbaines et préserver l’intimité des espaces. Le bâti disparaît alors au profit de reflets offrant perspectives irréelles, façades-mosaïques, espaces de fiction. Au-delà d’une observation cartésienne, apparaît une vision subjective,  abstraite et poétique du paysage urbain.
L’eau calme est un miroir formant inversées des images de l’environnement.
Avec le vent, l’eau des fleuves, rivières, ports et darses s’irise et s’agite, les paysages et bâtiments ondulent et vibrent, les couleurs s’altèrent, se désaturent,  se modifient, jusqu’à donner de véritables tableaux abstraits.

Toutes les photographies de cette série se retrouvent dans le livre « Impressions urbaines »

49_1
49_2
49_3
49_4
49_5
49_6
49_7
49_8
49_9
49_10
49_11
49_12
49_13
49_14
49_15
49_16
49_17
49_18
49_19
49_20
49_21
49_22
49_23
49_24